Avec les -6 degrés relevés ces derniers jours au réveil en Charente, nos batteries de voitures sont ultra sollicitées ...

Comme nous, les batteries n’aiment pas le froid qui peut leur faire perdre jusqu’à 30% de leur puissance !  C’est leur composition chimique qui ne supporte pas ces températures négatives. C’est pourquoi les gelées sont souvent fatales aux équipements usagés ou pas assez entretenus. Et généralement la panne ne prévient pas, d’où l’importance de réagir dès les premiers signes de faiblesse.

Chauffage, dégivrage, feux… des dispositifs énergivores

Il faut dire qu’avec ces conditions météo, la batterie joue un rôle encore plus essentiel dans nos voitures. Sollicitée dès le démarrage, elle entre en action beaucoup plus souvent qu’en été. Il fait nuit plus tôt : nos feux sont donc plus souvent allumés. Il pleut plus souvent : les balais d’essuie-glaces tournent à plein régime. Et on l’a dit : il fait plus froid, ce qui entraîne une surconsommation du chauffage à bord et des fonctionnalités de dégivrage ! Et souvent nos petits trajets du quotidien ne permettent pas à l’alternateur de recharger la batterie intégralement (dans l’idéal : il faudrait rouler environ 30 minutes à vitesse constante).

Voiture abritée = batterie préservée

Le mieux en hiver reste donc de trouver une petite place au chaud à votre voiture. Un abri fera largement l’affaire. A défaut, pensez à bâcher votre véhicule et à le protéger du vent froid qui favorise les écarts de températures la nuit.

Pensez au diagnostic batterie : un bilan gratuit.

Votre batterie approche des 4 ans ou des 60.000 kms, vous avez un doute sur ses capacités à passer l’hiver ? Pensez à la faire contrôler ! Avec Renault Service, le diagnostic hiver est offert.

Prendre rendez-vous pour un diagnostic gratuit

Tél : 05.45.92.14.19